Compte-rendus campagne "Les sables oubliés"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Compte-rendus campagne "Les sables oubliés"

Message  BananeDC le Mar 25 Nov 2014 - 18:43

Nous avons démarré cette campagne par - bien entendu - une création de personnage qui a donné ceci :

François : guidien pilote (nom : Vladimir *j'ai oublié t'avais qu'à faire une présentation en ligne*)
Yoann : moine eskatonique (nom : Djin)
Phil : Jason orsaïus Kawkwood, noble de la maison hawkwood, chevalier errant de l'odre du phénix, leader du groupe (comment je me la pète)



Le voyage

J'ai emmené mes deux compagnons (Vladimir et Djin) pour un pèlerinage sur mars. L'ambiance est à l'excitation sur le vaisseau nous y conduisant lorsque nous passons le portail du système solaire.
On trouve de tout sur le vaisseau : des nobles, des serfs, des religieux...
Nous sommes abordés par un vaisseau de l'inquisition et contrôlés par deux prêtres, un avestite et deux frères d'armes, sans incident notable, à part la tête de Djin lorsqu'un avestite lui fait remarquer que ses chaussures ne sont pas réglementaires (il est tout le temps pieds-nus  Laughing ).
Vient la soirée entre passagers où les rencontres sont nombreuses : Afir Hawkwood, qui nous invite à boire un coup du vin de son monde, Tibaldo Hazat, un noble bon vivant mais pas très fin, Bara, un moine obsédé qui essaye d'entraîner toutes les filles qu'il rencontre dans sa cabine, Joachim Sandoval, un noble qui a abandonné son statut et qui fait le service (l'andouille), Lucinda, qui passe un long moment avec Vladimir (le pauvre ne conclura pas).
Il y a aussi Esteb Khorel, un jeunot au statut social très bas qui en fait un peu trop et que je remets à sa place. Djin reste à observer toute la soirée. Nous tombons de fatigue et le réveil est très difficile, alors que nous n'avions que très peu bu, ce qui est étrange. Tibaldo Hazat arrive furieux : on lui a volé les papiers qui devaient lui permettre de revendiquer son droit à la régence du dôme Epsilon sur Mars ! Afir Hawkwood accuse les serfs.
Je demande au capitaine du vaisseau de fouiller les cabines, les nobles acceptent (les autres n'ont pas le choix  Twisted Evil ). La fouille demeure cependant infructueuse. On retrouve les bouteilles de la veille, mais impossible de prouver quoi que ce soit.
C'est alors que Djin a une vision : une mante religieuse et des amen'ta (les amen'ta sont des rats originaires de Criticorum et dont les dents en acier leur permettent de se nourrir d'à peu près tout, y compris des coques des  vaisseaux, ce qui leur vaut le surnom de "rat des coques" : une vraie plaie pour les pilotes). Notre fine équipe souhaitait vérifier les caméras de vidéosurveillance, mais celle-ci a été défaillante pendant la nuit...
Nous fouillons le vaisseau de fond en comble, et trouvons le nid des rats dans lequel se trouve deux feuilles : un arbre généalogique avec Tibaldo en bas et ses papiers d'identité, ainsi que deux rouleaux : un certifcat de bonne vie et moeurs et une lettre du suzerain de Tibaldo qui lui attribue la régence du dôme Epsilon. Son père était le régent du dôme, il est mort lors des guerres impériales, il y a 20 ans de cela.
Je demande alors une fouille "au corps" : chacun se déshabille en privé. je cherche qui est vraiment qui, et quand arrive le tour d'Afir Hawkwood....Une mante religieuse est tatouée sur sa fesse gauche. Le symbole des Decados, une maison noble haïe par toutes les autres pour ses manœuvres retorses. L'insulte envers les Hawkwood est grande, et je rosse le gars comme il le mérite.
Je laisse le seigneur Tibaldo décider de son sort. Il décide de le renvoyer à ses maîtres avec une bonne bastonnade. Puis il nous demande de l'aider à faire valoir ses droits sur Mars, nous acceptons de l'accompagner pour ça.

Mars

Mars est une planète comptant 6 milliards d'habitants, répartis pour la plupart entre les deux seules villes habitées que sont Prophetopolis et Heliopolis. Entre ces deux villes, Mars compte également 16 dômes tous régis par l'Eglise, excepté un, dont la régence a été attribuée à un noble Hazat du temps du règne de l'empereur Vladimir Alecto (que son nom soit sanctifié), et qui est resté depuis aux mains de la noblesse : le dôme Epsilon. Chacun de ces dômes fait partie de ce grand ensemble qui relie les deux villes et qui constitue le plus grand lieu de pèlerinage connu pour l'église orthodoxe puisque, Mars étant la planète natale du prophète, la majorité de la population des mondes connus cherchant à se rapprocher de ses enseignements effectue ce pèlerinage.
Après avoir atterri à Prophetopolis, nous constatons que les lieux ne sont pas entretenus comme ils le devraient : les installations sont anciennes et le froid et la poussière rouge de mars sont omniprésents dans les habitations et autres lieux de vie. Après une nuit dans la ville, nous nous dirigeons vers le dôme Epsilon par le monorail : le seul moyen de transport faisant le tour de tous les dômes.
Invités par Tibaldo, nous mangeons dans un lieu appelé "Aux sandales de Paulus", très cher, mais en même temps, on est invités !

Un peu d'histoire du dôme Epsilon :
- La régence de ce dôme a été attribuée à la famille Hazat en 4548 par l'Empereur Vladimir Alecto (que son nom soit sanctifié). Cela dura jusqu'en 4979 (Un peu plus de 400 ans, donc), lorsque Diego Roderigo Justus de Hazat mourût au-dessus de Byzantium Secundus durant les guerres impériales.

- En 4980, le fief est saisi avec violence par le chevalier Siméon Decados. Au cours de son règne il tente de limiter les pouvoirs de l'église et de taxer l'accès à la basilique Saint-Emmanuel.

- En 4984, des émeutes de franc-sujets enlèvent la Haute Cité et défont le baron despote. Au premier rang des émeutiers se trouvait le diacre Vitalius, qui était responsable des ouailles du dôme Epsilon à l'époque. Siméon s'enfuit de justesse.

- Le gouvernement provisoire qui s'ensuit est exercé par le diacre, le directeur de l'usine et l'ingénieur responsable du second dôme de maintenance. Durant cette période, Vitalius, qui avait de bonnes chances de récupérer le dernier dôme encore aux mains des nobles pour le compte de l'église, est poignardé par un pèlerin à l'intérieur même de la basilique Saint-Emmanuel. La rumeur publique accusera Siméon Decados. Le pèlerin ayant été lynché par al foule dans le tumulte provoqué, personne ne saura la vérité.

- Le 1er janvier 4485, Antonius Xian Li Halan obtient la garde du fief, qui lui est remise par l’évêque de Mars lui même. Six mois plus tard, cette "garde" se transforme en hommage plein et entier, rendu à l’évêque et non plus à l'Empereur.

- Il y a deux mois : Antonius Xian Li Halan meurt des suites d'une longue maladie. Son cousin Rufinius lui succède aussitôt : ce dernier revendiquant en effet son héritage par le biais du testament d'Antonius. A ce jour, l'évêque n'a toujours pas reçu son hommage et Rufinius n'a toujours pas produit le testament par lequel il revendique la succession.

Disposant d'un contact sur mars, un homme de main de Dimitrius Tyron (celui qui m'a sauvé de chez les Vuldroks), je le contacte et lui ordonne de se tenir prêt à toute éventualité.

Djin a de nouveau une vision : Amalthée (une sainte) qui pleure du sang, ainsi qu'une campagne de vaccination (dont nous avions déjà entendu parler puisque Vladimir a eu la bonne idée de se payer un guide pour visiter les lieux....).

Nous avons demandé audience à Rufinius qui a mis plusieurs jours à répondre. Pendant ce temps, nous avons été contacté par Tatiana Decados, qui avait tenté de voler les papiers de Tibaldo via son agent qui se faisait passer pour un Hawkwood. Elle nous a expliqué qu'elle était également en lice pour la course à la régence du dôme et nous a proposé que nous concentrions nos efforts communément contre Rufinius, ce que nous avons bien entendu refusé (il ne manquerait plus que nous fassions affaire avec des Decados...).

Un homme nous a proposé un tableau dépeignant la rencontre entre le prophète et Saint-Lextius. Djin nous a fait remarquer que sur ce tableau, Saint-Lextius ne portait pas le kimono avec lequel il est habituellement représenté. Tibaldo a acheté l’œuvre pour 40 Fenix, pensant en faire un présent à Rufinius lorsque celui-ci daignera répondre à la demande d'audience.

Lorsqu'enfin Rufinius nous accorda son audience, ce fût pour nous inviter à diner à son manoir le soir même. Durant ce diner il nous expliqua qu'il était dans une situation qu'il n'avait pas souhaité lui non plus mais qu'il se sentait aussi légitime que Tibaldo en tant qu'héritier du trône. Il nous a donc proposé un dédommagement, chose que nous avons refusé, ce qui a écourté la soirée.

Pour tenter de résoudre le problème, nous sommes allé voir l'évêque de Mars qui nous a expliqué sa réticence à reconnaître la régence de Rufinius puisqu'il soupçonnait celui-ci d'avoir empoisonné son cousin. Mais également qu'il n'était pas en mesure de nous aider si nous ne lui apportions pas une preuve de ce meurtre. Auquel cas il devrait bien finir par se résoudre à répondre aux demandes de Rufinius, qui souhaite lui rendre son hommage.

_________________
"Je vous conseille d'éviter la mousse au chocolat du patron"
George Abitbol, La Classe américaine
avatar
BananeDC

Messages : 3263
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 46
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Compte-rendus campagne "Les sables oubliés"

Message  pahul le Mar 2 Déc 2014 - 16:52

J'ai corrigé le compte-rendu en y ajoutant des détails qui, j’espère, vous permettront de mieux appréhender la situation. Je travaille actuellement à l'implication de vos personnages dans l'affaire (chose que j'aurai dû faire dès le départ). Vous recevrez des nouvelles par mail avant samedi.
avatar
pahul

Messages : 1611
Date d'inscription : 30/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum