Histoire condensée de l'univers [2100 - 4999]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire condensée de l'univers [2100 - 4999]

Message  pahul le Ven 17 Oct 2014 - 11:04

Voici une histoire très condensée de l'univers telle que la plupart d'entre vous la connaissent. J'évite volontairement de rentrer dans les détails pour que vous ayez simplement une vision assez succincte mais synthétique de l'histoire de l'univers dans lequel vous allez évoluer afin que vous puissiez vous raccrocher à un certain nombre de concepts au fur et à mesure que vous allez découvrir l'univers. Des détails plus précis sur telle ou telle race ou telle ou telle faction viendront au fur et à mesure, dans le même style de post que ce que faisait François pour Star Wars.

Histoire de l'an 2100 à l'an 5000

2100 > 2500 : La première république


L’humanité parviendra à rejoindre les étoiles sous l’égide de la Première République, un gouvernement mondial dirigé par les « Zaibatsu » après la faillite de l’Organisation des Nations Unies, d’avides magnats dont les corporations finirent par supplanter les nations terrestres. Sous leur férule, les guerres furent déclarées hors-la-loi, obstacles à leur profit - mais il leur fallut trouver un nouvel exutoire, une odyssée où canaliser toute l’agressivité humaine. Les ressources terrestres finissant pas s’épuiser, la conquête spatiale apparut comme le moyen idéal. Les Zaibatsu colonisèrent rapidement le système solaire terrestre - jusqu’à ce qu’ils parviennent aux abords de Pluton, et que leurs sondes détectèrent un vaste anneau de métal pourpre, le premier Portail de Saut... Cet antique artefact, conçu par une race que l’on finira par dénommer Anunnaki, disparue 40 000 ans avant le Christ terrestre, provoqua l’étonnement et la stupeur des humains - nous n’étions plus seuls au monde... Bien que de nombreuses années de recherche furent nécessaires pour que l’on puisse comprendre comment déverrouiller les mécanismes les plus simples de son fonctionnement, son utilité était évidente : ouvrir un passage vers d’autres systèmes stellaires. Les scientifiques les plus diligents finirent par construire le premier propulseur de saut, une machinerie capable de lancer un vaisseau par-delà le Portail, le transportant instantanément à des années-lumières de son point de départ. L’exode spatial pouvait alors réellement commencer.

Tout d’abord, les Zaibatsu contrôlèrent soigneusement la construction et la détention des vaisseaux équipés pour les sauts, déportant des milliers de travailleurs et leurs familles aux quatre coins de l’univers selon leur bon vouloir, amassant pour eux-seuls les ressources offertes par les nouveaux systèmes stellaires. Mais lorsque des anarchistes parvinrent à mettre la main sur leurs secrets technologiques, plus personne ne put retenir les immenses vagues d’individus cherchant à échapper à l’étau d’acier des corporations et à s’installer sur un monde qu’ils façonneraient librement à leur manière. La Première République, son autorité gangrenée, finit par s’effondrer au cours d’une longue guerre civile interstellaire, alors que l’univers s’était sur-étendu et que les alliances d’hier s’effondraient soudainement.

2500 > 3500 : La diaspora

La diaspora fut une période de colonisation intensive. Le nouvel espace humain se fragmenta en nations planétaires recluses, certaines démocratiques, d’autres totalitaires. Plusieurs des premiers dirigeants de ces mondes créèrent des dynasties appelées à durer des millénaires entiers : les premières Maisons nobles à régner sur les étoiles. Mais des années de coups d’essais politiques et sociaux ne parvinrent qu’à créer chaos et conflits entre ces mondes repliés sur eux-mêmes.

Pendant cette époque, l'humanité rencontra de nombreuses civilisations extraterrestres qu'elle vainquit systématiquement et impitoyablement, traitant les vaincus plus ou moins bien suivant leur degré de résistance ; jusqu'au jour où l'Homme fit la rencontre des Vao. Les Vao forment une civilisation bien plus puissante et avancée que l'humanité. Heureusement, ils se révélèrent être non-expansionnistes et n'exigèrent de l'Homme que la tranquillité. Entre autres civilisations xénomorphes (extraterrestres), les Vorox, les Ur-Obun et les Ur-Ukar méritent d'être cités pour respectivement leur capacité de survie, leur sagesse, leur capacité à nuire.

De ce chaos naquit le prophète Zacharie. Celui-ci entreprit un long pèlerinage spirituel à travers l'univers. À l'époque, nombreux étaient les hommes et les femmes en manque de spiritualité. Sa sagesse poussa un certain nombre de personnes à le suivre. Lors de cette quête, il eut la vision de la « Sainte-Flamme » sur un monde aujourd'hui perdu. Transfiguré, il prêcha une nouvelle religion. Unifiant toutes les anciennes religions, il nomma le créateur « Pancréateur » et dénonça le mal dissimulé parmi les étoiles. Expliquant que la « Saint-Flamme » était source de toute vie, il prôna une ligne de conduite basée en partie sur les anciennes philosophies terriennes. Rassemblant beaucoup d'adeptes, il nomma sept (huit selon certains) disciples qui le suivaient depuis le début. Zacharie mourut lors d'un voyage spatial d'un accident de portail. En 4998, la religion créée par Zacharie est celle de 99 % de la population.

Les Guerres ukar permirent d’unifier l’humanité face à une race qui avait également atteint les étoiles et hostile aux humains. Et après bien des débâcles, Palamède Alecto, suivant du Prophète, mena les légions humaines, au nom de l’ Église Universelle du Soleil Céleste nouvellement fondée, face aux Ukar sur leur propre monde natal, jusque là insaisissable : l’humanité était victorieuse, et la position de l’Église au sein des pouvoirs politiques et militaires était affermie.

L'humanité ayant pacifié l'espace qu'elle avait conquis, elle put s'organiser, et ce fut la fin de la diaspora.

3500 > 4000 : La Seconde République

Finalement, grâce à l’unité humaine amorcée par l’Église et les intérêts économiques mis en avant par les barons du commerce, une Seconde République fut enfin érigée, sous la forme d’un gouvernement démocratique englobant tous les mondes de l’espace humain.

Sous son égide commença une période sans précédent de prospérité et de haute technologie : il semblait alors qu’il n’y aurait plus de limites au développement scientifique, aucun secret qui ne pourrait être dévoilé grâce à la puissance de l’esprit humain, associé à l’ingéniosité et à la vaillance. C'est à cette époque qu'eurent lieu la plupart des terraformations (transformation d'une planète hostile en une planète semblable à la terre), et que les humains perfectionnèrent leur maîtrise de la psychomancie (ensemble de pouvoirs paranormaux). Mais le pouvoir finit par tomber entre les mains d’une nouvelle aristocratie, profitant que personne ne se souciât plus de la sphère politique, les citoyens ne se préoccupant plus que de leur confort matériel. Les Maisons nobles de la Diaspora, toujours aussi riches mais reléguées à l’arrière-plan, cherchèrent à regagner leur pouvoir d’antan et se mirent à comploter contre la République. Elles n’en furent que plus aidées par un renouveau du millénarisme et par une fièvre apocalyptique, alors que les scientifiques découvrirent un phénomène terrifiant : les soleils se mourraient, les étoiles s’obscurcissaient, personne ne comprenant pourquoi…

Le gouvernement républicain se montra impuissant à calmer cette panique, et le soudain effondrement du système informatique d’allocations sociales (indispensables dans un monde du travail où la machine a supplanté l’homme) finit par provoquer des émeutes sans précédents sur chaque planète. Des rébellions éclatèrent, et avec une rapidité inouïe les raiders s’emparèrent du gouvernement central sur Byzantium Secundus, alors la Nouvelle-Istanbul. Les nobles s’unirent à l’Église pour libérer la capitale, mais une fois victorieux ils refusèrent de rendre leur pouvoir aux sénateurs, le gardant pour eux-mêmes. L’humanité connaissait une nouvelle ère : un Age Sombre composé de seigneurs féodaux, de prêtres fanatiques et de guildiens intrigants.

4000 > 4993 : Les Ages Sombres

Les nouveaux maîtres des Mondes Connus ne tardèrent pas à se batailler les uns les autres ; mais seuls les plus puissants, les plus rusés et les plus riches furent promis à la grandeur, tandis que bien d’autres finirent exsangues. Dans ce chaos, les masses furent abandonnées sans protection, et par désespoir beaucoup acceptèrent de signer un contrat générationnel de servage avec les Maisons nobles, prêtant allégeance aux seigneurs locaux en leur nom et celui de leurs enfants à venir. Dans un premier temps, l’Église s’opposa à de tels procédés, mais elle finit elle-même par les adopter, comprenant qu’ils demeuraient les seules garanties en vue de lever une armée face à ses rivaux – or l’Église était alors aussi agressive et militariste que la noblesse, question de survie et de domination.

Les corporations de la Seconde République se retrouvèrent bien vite dans une impasse. Après avoir perdu ou renoncé de force à leurs biens, leur puissance s’était effondrée. Mais un conglomérat de toutes ces corporations se rassembla afin de créer la Ligue Marchande, et refonda les statuts d’hier pour transformer les corporations en guildes, celles-ci ayant l’avantage de contrôler plus facilement leurs membres et l’avancement de ces derniers. Par ailleurs, la Ligue put conserver ses brevets technologiques secrets, bien que des agents durent payer ce privilège de leur vie, chargés d’effacer les données des machines pensantes tombées entre les mains des nobles.

Incapables de maintenir leurs vaisseaux et leur armement de haute technologie, les nobles et l’Église se retrouvèrent face à un problème majeur : que faire de la Ligue... Après qu’une campagne insidieuse à l’encontre des guildes ait échoué à dévoiler les secrets de la Ligue, les nobles n’eurent d’autre choix que d’accepter les guildes marchandes comme ses égales. Même l’Église dut se résigner à leur abandonner une parcelle de pouvoir, par le biais d’une Bulle Patriarcale n’autorisant l’usage des hautes technologies proscrites qu’aux prêtres, nobles et guildiens : le Privilège des Martyrs. Dès lors que ces secrets scientifiques furent mis hors de portée des masses laborieuses, la transformation de la société des Mondes Connus en régime féodal fut complète : seules les classes supérieures pouvaient se déplacer entre les étoiles, tandis que les paysans vivaient, s’éreintaient et mouraient sur le sol de la planète qui les avait vus naître.

Pendant la période de déclin de la république et longtemps après, de nombreux mondes furent perdus, soit que leur portail fut scellé, soit que leurs coordonnées furent perdues. Un jour de ces mondes perdus vinrent des hordes de barbares qui menacèrent le triumvirat. Cette menace permit à une maison noble, nommée Alecto, d'unifier les mondes connus en un empire pour lutter contre l'invasion barbare. Malheureusement, l'empereur Vladimir fut assassiné lors de son couronnement, et la guerre civile reprit. La maison Alecto fut détruite, ainsi que nombre de ses alliés. D'un autre monde perdu, nommé Tchernobog, vint la menace des symbiotes, monstres nés de l'infection d'un humain par une forme de vie étrangère. On réussit à les combattre au prix de la légalisation de certains pouvoirs mentaux. Dans ce contexte tendu, chaque membre du triumvirat tenta de réunifier l'humanité par la force. Cette fois-ci, ce fut la famille Hawkwood qui réussit à unifier les mondes connus sous les ordres de l'empereur Alexius. Celui-ci mû par un sens de la diplomatie et de la stratégie hors du commun, réussit à asseoir son autorité, à repousser les Symbiotes et les hordes de barbares.

4993 > ???? : l’Empire d’Alexius

Aujourd’hui, en 4999, après six années passées sous le règne du nouvel Empereur, la paix a enfin été retrouvée ou presque. Les routes de saut sont réouvertes et les pèlerins peuvent voyager en sécurité vers d’autres mondes. Les marchands peuvent de nouveau aller et venir sur les voies spatiales, vendant à leurs clients des biens insolites qu’ils n’avaient plus vu depuis l’époque de leurs grands-pères. Et l’aventure reprend, Alexius ayant lancé une grande quête : rétablir la justice, explorer les étoiles, redécouvrir les mondes perdus de la Seconde République et résoudre le mystère des soleils mourants.

Mais il reste encore bien des énigmes : si le Front de Stigmata s’est stabilisé, quelle sera à terme la résolution du conflit face aux Symbiotes - certains parlent même de tractations secrètes en cours avec l’Empire. Quel est le sort réservé aux raiders vuldrok et aux hérétiques du Califat kurgan - Alexius et le Patriarche pencheront-ils pour une vaste Croisade Stellaire longtemps pressentie ? Enfin, les Vao semblent de plus en plus s’intéresser à l’humanité, après deux millénaires de cohabitation lointaine... Après tout, malgré leur technologie formidable, leurs soleils se meurent également.

Mais démons, espions et terroristes ne demandent qu’à gâcher le tableau et à voir sombrer les Mondes Connus dans une nouvelle frénésie meurtrière : la tâche de l’Empire semble incommensurable, reste à voir si la vigueur et le dynamisme qui caractérisent le nouvel Empereur seront à la hauteur...
avatar
pahul

Messages : 1611
Date d'inscription : 30/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire condensée de l'univers [2100 - 4999]

Message  BananeDC le Mer 22 Oct 2014 - 17:48

pahul a écrit:De ce chaos naquit le prophète Zacharie. Celui-ci entreprit un long pèlerinage spirituel à travers l'univers. À l'époque, nombreux étaient les hommes et les femmes en manque de spiritualité. Sa sagesse poussa un certain nombre de personnes à le suivre. Lors de cette quête, il eut la vision de la « Sainte-Flamme » sur un monde aujourd'hui perdu. Transfiguré, il prêcha une nouvelle religion. Unifiant toutes les anciennes religions, il nomma le créateur « Pancréateur » et dénonça le mal dissimulé parmi les étoiles. Expliquant que la « Saint-Flamme » était source de toute vie, il prôna une ligne de conduite basée en partie sur les anciennes philosophies terriennes. Rassemblant beaucoup d'adeptes, il nomma sept (huit selon certains) disciples qui le suivaient depuis le début. Zacharie mourut lors d'un voyage spatial d'un accident de portail. En 4998, la religion créée par Zacharie est celle de 99 % de la population.

Et voilà. Il suffit qu'un abruti d'illuminé s'enflamme pour que la galaxie entière le suive en croisade Laughing

_________________
"Je vous conseille d'éviter la mousse au chocolat du patron"
George Abitbol, La Classe américaine
avatar
BananeDC

Messages : 3263
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 46
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire condensée de l'univers [2100 - 4999]

Message  BananeDC le Mer 22 Oct 2014 - 22:33

pahul a écrit: Zacharie mourut lors d'un voyage spatial d'un accident de portail.


_________________
"Je vous conseille d'éviter la mousse au chocolat du patron"
George Abitbol, La Classe américaine
avatar
BananeDC

Messages : 3263
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 46
Localisation : Rennes

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire condensée de l'univers [2100 - 4999]

Message  pahul le Jeu 23 Oct 2014 - 8:11

Laughing
avatar
pahul

Messages : 1611
Date d'inscription : 30/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire condensée de l'univers [2100 - 4999]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum